Un bon vin : bien choisir et bien l’accompagner

service-vin

Il est des traditions des Français de savoir choisir un bon vin. Selon la situation sociale qui s’impose, il est toujours bénéfique d’avoir cette connaissance. Une explication détaillée des critères essentiels à considérer pour choisir une bonne bouteille de vin ici.

Éliminer les préjugés

Du point de vue d’un consommateur ordinaire, il est toujours tenu pour acquis que le prix reflète la qualité du vin. Dépenser plusieurs dizaines d’euros pour une bouteille vous mènera à penser qu’il s’agit sûrement d’un vin de qualité, qui attirera le plus de monde. À l’approche de ce sujet, prix élevé n’est pas forcément synonyme de succès : c’est un facteur perfide.

Pour un sommelier, la qualité est primordialement une exigence fatale et le majordome est un spécialiste dans la sélection des bons vins. Cependant, l’expert en question a toujours choisi des vins bon marché depuis des années et les vante parmi ces convives. La première astuce à maintenir est donc de choisir un bon vin sans trop abuser d’une somme imminente pour le prix. Si vous êtes plutôt cuvée vin blanc prestige, on peut vous aider.

vin-salon

Ne pas négliger la lecture des étiquettes du vin

Différents termes sont observés sur les bouteilles de vin. Il n’est pas nécessaire d’envisager la mention « Grand vin » car il sera primé tant qu’il sera fabriqué dans le cadre de l’AOC. Il en est de même pour le terme « vieille vigne », qui n’est soumis à aucune réglementation particulière.

Lorsqu’elle est issue d’un classement reconnu, tel le classement 1855, le classement Graves ou Saint-Emilion, la mention « Grand Cru Classé » indique sans nul doute qu’il s’agit d’un vin de qualité meilleure.

Les mentions « premier cru » et « grand cru » illustrent également la qualité du terroir de la région viticole en Bourgogne.

En ce qui concerne l’AOC, il vous sera possible d’identifier la localisation du vin en déterminant qu’il est produit selon le cahier des charges de la zone de production. Pour le goût du vin et son potentiel de garde, l’utilisation du millésime en tant qu’indicateur est plus pertinente.

Quoique, n’étant pas un expert en vin, se tourner vers un expert reste une option plus que profitable. Il vous servira à l’accueil et donnera des conseils de propositions de vins à la hauteur de vos attentes, de vos goûts et de votre budget.

Prendre en compte l’accord mets et vin

C’est au niveau de la cohérence entre gastronomie et œnologie que l’on peut se démarquer dans le choix d’un bon vin. La règle de base est d’une grande simplicité : plus un plat est raffiné, plus le vin qui l’accompagne doit être léger.

Bien qu’il y ait toujours des exceptions, on peut affirmer qu’en général :

  • Le vin blanc est meilleur avec le poisson ;
  • Le vin rouge est meilleur avec la viande rouge ;
  • Concernant le fromage, on ne peut pas être aussi absolu. Effectivement, la plupart des fromages se marient mieux avec du vin rouge, tandis que d’autres se marient mieux avec du vin blanc ;
  • Néanmoins, on peut souligner que les bleus conviennent aux vins doux, tandis que le vieux comté convient aux vins jaunes.

Egalement à découvrir sur le site